SINGE.html

DIGITALES VAGABONDES

(TOUT CE QUE NOUS SAVONS D'UN VOYAGE QUE NOUS N'AVONS PAS FAIT)


C’est le chant d’une population qui disparaît quand on la trouve, qui se trouve là où la route s’arrête, inscrite sur les cartes à l’encre sympathique et qui n’existe que quand on parle d’elle.

Tout d’abord, il y eut un chant amoureux murmuré de derrière un bosquet montagneux, puis vint des scansions jetés d’un versant à un autre, et encore des clameurs rebondissant en écho successif.

Un signal longue distance. Un outre-son.

Cet outre-son amoureux nous l’avons localisé dans les montagnes Miaos, nom de la quatrième minorité de chine populaire qui l’habitent, fortement contrôlé par le gouvernement chinois.

Que savons nous des Miaos ?

Les Miaos pour l’administration Han représentent la résistance à la formation de l'Etat.

Dispersés à la suite de nombreuses migrations, les Miaos  quittèrent  le nord de la chine pour échouer au Sud Est dans les montagnes du Hunan, du Guizou, du Yunnan et du Guangxipour.


Pour s’y rendre, nous nous sommes transformés en émetteur-récepteur radio, sur une fausse route de la soie, la Trans Asian Highway entre autres. Une route du fret aux voies de chemin de fer, axes routiers, pipeline, qui creuse, ouvre le sol.

Là nous pouvons surgir en se collant aux chaussures, aux pattes des chiens, en tombant dans les cheveux, en se répandant dans les eaux usées, par les inondations, en scotchant les roues des camions, en s’introduisant et en attendant le déballastage des cargos-containers…



PATIENTEZ, ça charge!

DIGITALES VAGABONDES est une conférence chantée sur paysage en cinq étapes sur tout ce que nous (Stéphanie Barbarou et Laurence Hartenstein) savons d'un voyage que nous n'avons pas fait entre ici et une montagne de chine. Botanique, stratégies, géopolitique, chants, carnets de route, cartographies inventées, invités, nous aident à nous approcher au plus près de cette vraie fiction tout en s'écartant de la nouvelle route de la soie, une route du fret eurasiatique. 

Station 1 : Avancer tout en restant là, Périphérique

Station 2 : Zig-zag, Caucase

Station 3 : Estomper la carte, Bosphore

Station 4 : Relier à l'oreille le sommet des montagnes, Asie centrale 

Station 5 : Surgir dans le Far-est chinois

Les Digitales vagabondes raconte une histoire de fleurs et de Chine.

Laurence Hartenstein et Stéphanie Barbarou ne sont pas allée en Chine. Mais elles ont suivi l'histoire, la géographie, la botanique, les grandes lignes de commerce « qui ruine les populations qu'elles traversent » pour arriver à leur « conférence » en cinq « stations ». Elles nous obligent à mettre des guillemets partout, parce qu'elles ne font rien comme tout le monde ; donc, aucune catégorie adéquate. Parce que leur projet est né d'une histoire d'amour - les femmes Miao (minorité de Chine) chantent pour leurs prétendants du sommet des montagnes- , elles se sont prises d'amour pour les Miao, et pour les minorités menacées -même si ce ne sont que des plantes- . Elles chantent, trouvant des sons inouïs,  dessinent des cartes de géographie où tout redevient « terra incognita », elles investissent les lieux, parcs, jardins, terrains vagues : vrai voyage, qui ne détruit pas son objet.

Christine Friedel

http://theatredublog.unblog.fr/2010/06/14/


Agenda passé


- FRAC de Metz,

- Maison de la poésie à Saint-Claude,

  1. -Parc départemental de l'Ile Saint Denis 

  2. -Parc départemental Jean Moulin -  Les Guilands, Montreuil-Bagnolet

soutenu par le Conseil général de Seine-Saint-Denis dans le cadre de son programme d'animations et d'éducation relative à l'environnement dans ses parcs départementaux.


  1. -Château de la Roche Guyon

  2. -friches autour du périphérique parisien

  3. -bois de Vincennes

  4. -Rungis chinois, Paris 13e

  5. -parc des Beaumont, des Guilands, Montreuil

  6. -Festival « Théâtre au jardin» organisé par la compagnie Ekphrasis, Montreuil

  7. -au P.R.E, Ferme du bonheur, NANTERRE,

  8. -FOLIES LES MOTS, Faux la Montagne

  9. -Festival des murs à pêches

  10. -La Nef, Pantin